Tout savoir pour rouler en toute sécurité à moto !

Communication Actualités Tout savoir pour rouler en toute sécurité à moto !

Se sentir libre, invincible, c’est en partie ce que procure comme sensation le fait de se déplacer en moto. Néanmoins, la liberté ne doit pas être synonyme de danger ! Alors voici quelques conseils pour rouler en sécurité en toutes circonstances !

 

Se préparer avant un long trajet

Quel motard n’a pas rêvé de roadtrip sous le soleil ? Même si les longs trajets à moto peuvent être agréables, il est indispensable de bien les préparer pour s’assurer de les rendre les plus sûrs possible.

Avant le départ, voici quelques vérifications à effectuer :

  • La pression et l’équilibre des pneus
  • Les freins et les niveaux de liquides
  • Votre équipement en s’assurant qu’il est en bon état
  • Le petit + : prévoyez une protection en cas d’intempéries (pluie, vent, etc.)

Un roadtrip à moto

Un roadtrip en moto oui, mais pas sans un minimum de bagages ! Loin de l’espace disponible d’une voiture, comment faire pour voyager avec des bagages à moto ? Tout d’abord, soyez vigilant, vos bagages vont alourdir votre véhicule et donc son comportement. Votre centre de gravité va être modifié, la distance de freinage sera plus longue et votre résistance au vent sera plus grande. Afin de minimiser le risque d’accident, voici quelques conseils pour gérer votre véhicule avec bagages :

  • Diminuez votre vitesse de croisière
  • Augmentez vos distances de sécurité
  • Tenez votre guidon plus fermement
  • Anticipez davantage vos trajectoires, élargissez-les !
  • Soyez à l’écoute de votre cylindrée (résistance au vent anormale, équilibre général, )
  • Prenez des pauses fréquentes pour vérifier que tout est en place.

Vous n’êtes pas à l’abri non plus de devoir faire face à la pluie. Dans ce cas, il y a quelques précautions à prendre, comme par exemple privilégier les pneus routiers.

Par ailleurs, avant de partir, vérifiez l’usure de vos pneus car un pneu usé ou lisse sera beaucoup moins adhérent et avec une augmentation du risque de glissade. Une fois sur la route, restez vigilant et contrôlez votre vitesse ainsi que vos distances de sécurité.

 

Etre visible à moto

Moins encombrante et bien souvent située dans les angles morts, une moto est toujours moins visible qu’une voiture. Il n’est pas rare que les autres usagers de la voirie soient surpris de voir des 2 roues surgir dans leur champ de vision. Il est donc indispensable que vous soyez vigilant et que vous respectiez toutes les conditions nécessaires pour avoir une bonne visibilité.

Les équipements de votre cylindrée

Tout d’abord, selon la réglementation en vigueur, il est obligatoire que votre cylindrée soit équipée de:

  • Un ou deux feux de croisement à l’avant ;
  • Un ou deux feux stop et un catadioptre rouge à l’arrière ;
  • Des indicateurs de direction ;
  • Un ou deux feux de position et de route ;
  • Un éclairage de la plaque minéralogique arrière.

Votre équipement

Pour ce qui est de votre équipement, favorisez les couleurs claires et voyantes, veillez à ce que vos équipements soient équipés de bandes réfléchissantes (obligatoires sur le casque). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez acheter des bandes réfléchissantes et les fixer vous-même sur vos équipements, vous pouvez également acheter des brassards réfléchissants.

Très important également, il est obligatoire que vous ayez avec vous un gilet de haute visibilité en cas d’arrêt imprévu.

Vos feux

Pour ce qui est de votre moto, vous devez allumer en permanence vos feux de croisement, de jour comme de nuit. Par ailleurs, même si cela n’est pas obligatoire, il est conseillé d’ajouter des feux de brouillard, ils peuvent se trouver bien utiles en cas de mauvaise visibilité. Enfin, vos clignotants sont indispensables pour prévenir les autres usagers de vos mouvements notamment lorsque vous êtes en inter files.

Votre attitude sur la route

Enfin veillez à adopter la bonne attitude sur la route :

  • Circulez dans le tiers de voie qui vous procure la meilleure visibilité
  • N’hésitez pas établir un contact visuel avec les autres usagers, si ce n’est pas le cas, partez du principe qu’ils ne vous ont pas vu
  • Fuyez au possible les angles morts des autres véhicules !

 

Se mettre en sécurité en cas de panne sur l’autoroute

Etre visible en général c’est bien mais il est également important que vous soyez bien vu en cas de panne ! Comment vous mettre en sécurité en cas de panne sur l’autoroute ?

Rien de bien nouveau, au même titre que pour les autres usagers, il vous faut allumer vos feux de détresse et enfiler votre gilet de haute visibilité. En cas de panne sur l’autoroute, voici quelques conseils :

  • Stationnez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence (BAU), et placez-vous et votre éventuel passager en sécurité derrière la glissière de sécurité et prévenez les secours via les téléphones d’urgence situés tous les deux kilomètres.
  • Appelez un opérateur de sécurité et suivez ses instructions. Un dépanneur agrée viendra vous dépanner. Si cela est possible en moins de 30 min, et que les conditions de visibilité sont bonnes, il vous réparera le véhicule sur place. Dans le cas contraire, il vous remorquera vers l’aire de repos la plus proche ou vers le garage de votre choix.

ATTENTION ! En cas de panne sur la voie de gauche, ne tentez surtout pas de traverser les voies. Mettez-vous à l’abri et attendez les secours.

 

Rouler à deux à moto 

Comme indiqué précédemment, monter à moto avec un passager (communément appelé sac de sable dans le jargon des motards) va avoir les mêmes conséquences sur le comportement du véhicule que de voyager avec un bagage, à savoir :

  • Augmentation du poids à gérer par le pilote
  • Modification du centre de gravité du véhicule (déplacé vers le haut).

Cela peut être surprenant surtout à faible allure et en virage il faut donc adapter votre conduite en fonction de ces paramètres.

Voici une petite check-list avant le départ :

  • Vérifiez la pression de vos pneus et à régler la suspension arrière (la durcir), pour compenser l’effet d’écrasement.
  • Vérifiez l’équipement de votre passager, au même titre que vous il doit se munir des équipements obligatoires (casque, gants et pantalon long). Prévoyez aussi un gilet de haute visibilité pour votre passager.
  • Aidez le passager à s’installer pour garantir votre sécurité et votre confort à tous les deux. Indiquez lui comment se placer sur le véhicule et informez-le des consignes de sécurité. Vous êtes le maitre à bord, vous êtes donc responsable de sa sécurité.

 Que faire si votre passager est un enfant ?

Il est fortement déconseillé d’installer un enfant de moins de 8 ans sur un deux-roues quel qu’il soit. Au-delà de cet âge, les précautions à prendre sont les suivantes :

  • L’enfant doit pouvoir toucher les repose-pieds et se tenir convenablement à l’aide de la sangle de maintien ou de poignées.
  • Qu’il soit bien équipé avec des équipements à sa taille : casque léger, un blouson, des gants, … vous devez l’équiper au même titre qu’un adulte.

Néanmoins, pour les enfants de moins de 5 ans, la législation admet la possibilité de prendre à moto sous réserve de les installer dans des sièges spécifiques munis d’une ceinture à fixer sur la moto et qu’il soit bien entendu équipés d’un casque et de gants homologués norme CE.

Pour en savoir plus sur l’assurance et le transport de passager n’hésitez pas à consulter nos articles :

 

En bonus : Insolite ! Comment transporter son animal de compagnie en moto ?

Et oui ! Certains d’entre vous souhaiteraient pouvoir transporter son animal à quatre pattes sur sa cylindrée, mais vous n’osez pas. Est-ce légale ? Comment faire ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir !

Tout d’abord, légalement aucun texte de loi n’interdit de transporter son animal comme passager sur son 2 roues. Aucun équipement n’est donc obligatoire pour pouvoir le faire, mais comme le précise l’article R412-6 du Code de la Route : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres. », l’animal transporté ne doit par conséquent pas représenter une gêne pour le pilote.

Dans la pratique qu’est-ce que ça donne ?

Il est donc légalement possible d’emmener votre chien, votre chat, votre furet, ou tout autre animal que ce soit, à bord de votre moto. Mais comment rendre cela possible et sûr ?

Selon le gabarit de votre animal, plusieurs solutions vont s’offrir à vous :

  • la sacoche de réservoir : permet de transporter des animaux de moins de 8 kg ;
  • le top-case canin sur le porte-bagage : prévu pour transporter les chiens de moins de 8kg ;
  • le sac à dos et sac ventral : permet de transporter des animaux de moins de 8 kg ;
  • l’attelage ou la remorque : pour les animaux de plus de 8 kg. Il existe des side-cars et remorques-bagagères conçus pour eux.

Ne négligez pas le confort et la sécurité de votre compagnon :

  • pensez à l’initier à la moto, en l’habituant à son sac de transport ou sa remorque, si possible dès le plus jeune âge, à partir de 6 mois ;
  • pensez à protéger votre compagnon du vent et des possibles projectiles qu’il pourrait y avoir (lunettes adaptées, bulle, bonnet, etc.)

Votre animal est-il couvert par votre assurance moto ?

Il faut savoir, qu’un animal n’est jamais reconnu comme passager, aucune assurance n’est donc nécessaire pour le transporter. Néanmoins, cela implique qu’en cas d’accident responsable, si votre animal subit des dommages, les frais vétérinaires ne seront pas pris en charge.

Cependant, en cas d’accident non responsable, l’assureur du tiers responsable doit pendre en charge votre compagnon à quatre pattes au titre de la responsabilité civile. En cas de refus de son assureur, vous avez la possibilité de demander que l’affaire soit traitée en droit commun, par l’envoi d’une lettre avec accusé de réception.

Enfin pour être sur que votre animal soit bien pris en charge, vous pouvez également souscrire à une assurance pour lui, découvrez les offres Netvox ! (lien page chien chat particulier).

Pour plus d’information sur les bonnes pratiques pour rouler à moto en toute sécurité, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la Sécurité Routière :

https://www.securite-routiere.gouv.fr/operations/equipezvous/home

https://www.securite-routiere.gouv.fr/chacun-son-mode-de-deplacement/dangers-de-la-route-moto/mieux-conduire-moto

 

Le + innovation : Décryptage de l’application Liberty Rider

Liberty Rider a été conçue pour sauver des vies.

Cette application mobile détecte les accidents à moto grâce à un algorithme utilisant les capteurs du téléphone et qui a été éprouvé sur plus de 140 Millions de kilomètres parcourus.

En cas de chute détectée, Liberty fait intervenir les secours automatiquement sur les lieux de l’accident.

L’application compte aujourd’hui plus de 300.000 utilisateurs et est capable de faire intervenir les secours dans 10 Pays d’Europe, grâce à leur plateforme d’assistance accréditée par l’Etat, basée en France.

Liberty rider dispose d’un modèle de revenu basé sur une version Premium de l’application qui propose plus de fonctionnalités. En parallèle, la société met en place des partenariats avec des compagnies d’assurance pour proposer des avantages et des services aux usagers de deux-roues, accessibles directement via l’application.

L’application compte aujourd’hui plus de 300.000 utilisateurs et est capable de faire intervenir les secours dans 10 Pays d’Europe, grâce à leur plateforme d’assistance accréditée par l’Etat, basée en France.

Liberty rider dispose d’un modèle de revenu basé sur une version Premium de l’application qui propose plus de fonctionnalités. En parallèle, la société met en place des partenariats avec des compagnies d’assurance pour proposer des avantages et des services aux usagers de deux-roues, accessibles directement via l’application.

Découvrez l'offre assurance moto

Roulez bien protégé avec NetVox en accédant à des garanties essentielles que vous complétez, en fonction de vos besoins et de votre budget, avec de nombreuses options pour personnaliser votre protection, comme la garantie des équipements ou encore l’option hivernage pour réduire vos cotisations durant les mois d’hiver.