Marché automobile : La crainte d’une importante baisse des ventes

Communication Actualités Marché automobile : La crainte d’une importante baisse des ventes

Le premier confinement n’a pas été bénéfique pour le marché automobile qui a dû faire face à une importante baisse de ses ventes. Avec ce nouveau confinement qui a commencé au début du mois de Novembre, une nouvelle baisse des ventes de véhicules se fait craindre.

Marché automobile et confinements, quelles répercussions ?

Un premier confinement difficile

Depuis le confinement du mois de Mars 2020, le secteur automobile voit ses ventes diminuer. Les principales ventes ont été effectuées entre Juin et Juillet, pendant la période d’accalmie entre les deux confinements. Depuis le début de l’année 2020, c’est environ 26,9% de chiffre d’affaires en moins pour le marché automobile. On estime à un demi-million le nombre de véhicules vendus en moins.

Avant le premier confinement certains constructeurs automobiles avaient boosté leurs ventes de véhicules émetteurs de dioxyde de carbone. Cette action leur a permis d’équilibrer avec leurs pertes ensuite.

Un second confinement trop soudain

Avec ce deuxième confinement qui est arrivé subitement les constructeurs craignent une nouvelle vague de baisse des ventes qui pourrait être très importante. Et ce, alors que leurs ventes augmentaient et rattrapaient leurs pertes passées. Le mois d’octobre 2020 a été le mois le plus performant avec les mois de juin et juillet. Les résultats du mois d’octobre 2020 sont presque équivalents à ceux d’octobre 2019. En effet, les ventes étaient de nouveau à la hausse.

Cette situation, bien qu’incontournable pourrait pourtant devenir difficile pour certains constructeurs automobiles qui pourraient difficilement y faire face.  

La principale question que se posent les différents acteurs du marché automobile est de savoir si ces nouvelles restrictions sanitaires réduiront le nombre de ventes de véhicules. Ils se demandent aussi si celles-ci seront comparables à celles du premier confinement, au printemps dernier, quand le secteur automobile était totalement à l’arrêt.

Les interrogations des acteurs du marché automobile sur ce deuxième confinement

Cette nouvelle baisse des ventes potentielle pourrait permettre aux entreprises automobiles d’apprendre à mieux prévoir et préparer des situations comme celles-ci. Elles sauraient ainsi les anticiper afin d’y faire face au mieux et d’éviter des pertes trop importantes.

Lorsque les baisses des ventes sont trop difficiles à récupérer et à combler, elles peuvent causer des pertes qui seront difficilement réparables. Selon François Roudier, le Directeur de la communication du Comité des Constructeurs Français d’Automobile (CCFA), les membres de l’activité automobile ne sont pas très optimistes pour cette fin d’année 2020. Il a affirmé : « Il y’a des signes inquiétants comme un fléchissement des commandes perceptible sur la fin du mois d’octobre ».

La solution mise en place par le gouvernement

Le click and collect est au cœur de la révolution de la vente à distance pour le marché automobile

La situation actuelle contraint certains concessionnaires automobiles à fermer leurs agences de vente ou de production mais elle vise à favoriser également la vente à distance. Jean Castex, le premier Ministre a réagi face à ce problème que rencontre le marché automobile et a affirmé lors d’une conférence de presse le 29 octobre que « les commerces automobiles pourront bénéficier du système de « click and collect » » qui leur permettra de rester ouverts. Ce système leur permettra aussi de vendre leurs produits commandés à distance par leurs clients sans avoir à entrer physiquement en contact avec eux. Ils viendront eux-mêmes récupérer leur commande.

Cette méthode du click and collect ne pourra être établie que si les commerces s’engagent à respecter le protocole sanitaire, les mesures d’hygiène, la distanciation sociale… La production ne sera finalement pas complétement arrêtée grâce à ces nouvelles mesures, bénéfiques pour les vendeurs ainsi que pour leurs acheteurs.

Une nouvelle manière de vendre

De nos jours, la vente peut être effectuée à distance si les vendeurs se tiennent à disposition de leurs clients afin de répondre au mieux à leurs attentes et s’ils s’engagent à leur apporter des approches et conseils plus personnalisés lors de l’acquisition du produit.

L’aspect négatif de cette méthode de vente est qu’il sera impossible de distinguer un acheteur d’un visiteur. Les vendeurs devront en amont prévenir la clientèle sur leur site ou en agence que seul le click and collect est autorisé et que les visites ne seront pas acceptées en raison de la situation sanitaire.

 

Une situation nouvelle, qui pourrait devenir comparable à celle du mois de Mars 2020

Il est difficile de prévoir les ventes de cette fin d’année car nous ne connaissons pas encore les effets qu’aura ce second confinement. Nous savons en revanche que le marché des véhicules d’occasion est à la hausse.

L’Etat s’engage à aider financièrement les concessionnaires et producteurs automobiles car de moins en moins d’individus cherchent à acquérir un véhicule neuf. Les français  recherchent de plus en plus un moyen de locomotion individuel et sécurisé.

Cependant, le marché des véhicules neufs n’a peut-être pas dit son dernier mot car beaucoup de Français ne souhaitent plus prendre les transports en commun à cause de l’épidémie de la Covid-19. Ils peuvent donc favoriser l’acquisition d’un véhicule neuf qui leur sera utile à long terme.

 

Dans ce contexte exceptionnel que subit le marché automobile, Le click and collect pourrait être la solution la plus adaptée. Il permettrait aux producteurs et aux vendeurs de continuer leur activité et de parvenir à vendre des véhicules neufs en limitant les pertes.

Découvrez les offres d'assurance auto

Vous êtes à la recherche d’une assurance auto ? NetVox Assurances assure tous les profils de conducteurs depuis le sur-sinistré jusqu’au conducteur avec bonus.