Qu’induit une assurance risques aggravés ? Quelles sont les conséquences & solutions ?

Etre considéré comme un conducteur au profil de risques aggravés peut être la conséquence de divers événements : un accident responsable, une conduite en état d’ivresse, un délit de fuite, … . Les causes de la définition comme risques aggravés peuvent donc être diverses mais les résultats sera le même : une augmentation du malus et donc de la cotisation de l’assuré voir même des difficultés à se réassurer.

Comment est-on reconnu comme « à risques aggravés » et qu’est-ce que cela implique ?

 L’assurance auto catégorise les profils de conducteurs selon le nombre de sinistres déclarés mais aussi selon ses antécédents tels que les conducteurs malussés pour non-paiement, antécédents judiciaires comme, consommation d’alcool ou de stupéfiants au volant ou encore des délits routiers. Il faut savoir que pour les assureurs, un conducteur est considéré comme un profil de risques aggravés dès lors qu’il a eu 2 sinistres responsables.

Cela signifie que lors d’une souscription à un contrat d’assurance, l’historique de conduite du conducteur peut être.  Ainsi, si un conducteur n’a causé aucun sinistre, ce dernier est  reconnu parmi les profils standards.

En revanche, un conducteur présentant un historique aggravant est susceptible d’être  déclaré parmi les conducteurs à profils « aggravés » Ce statut est notamment attribué :

  • Après un retrait de permis suite à un contrôle d’alcoolémie positif ou la prise de stupéfiants ;
  • Aux titulaires des contrats d’assurance RNPP (résiliés pour non-paiement des primes) ;
  • À des conducteurs auteurs de délits routiers tels que le délit de fuite ;
  • Aux automobilistes ayant eu au moins 2 sinistres responsables.

Dans ces cas, le conducteur doit souscrire une assurance auto risques aggravés.

Les primes ne seront alors pas beaucoup plus chères que chez un assureur classique si l’assuré accepte des franchises élevées. En effet, ce sont les primes d’assurance, versées à fonds perdu par les automobilistes qui n’ont pas d’accident, qui servent à indemniser les sinistres causés par les autres.

Après un an sans sinistre, l’assuré peut renégocier son contrat pour baisser le montant des franchises ou inclure de nouvelles garanties.

Dans le cas d’un contrat d’assurance en pleine exécution, plusieurs situations peuvent se présenter.

Tout d’abord, ces conducteurs se verront être malussés. Par la suite, l’assureur peut réviser le montant de la prime pour une majoration en rapport aux risques que représente l’assuré. Et pour finir, le contrat d’assurance peut être résilié par l’assureur.

Par ailleurs, le conducteur à risque aggravé peut être confronté à un refus de la part de l’assureur dans le cas d’une demande de nouvelle souscription, mais il existe des assureurs spécialisés en Risques Aggravés tels que NetVox Assurances.

 

Comment revenir à un profil standard et perdre le profil « à risque aggravé » ?

Seul le temps peut permettre aux automobilistes de perdre leur profil à risque aggravé.

La loi considère que la conduite sous l’emprise de stupéfiants, d’alcool est une circonstance aggravante d’un accident et ainsi l’indemnisation de la victime est fortement majorée. C’est pour cette raison qu’un malus est appliqué à chaque conducteur « en risque ». À ce titre, suivant le principe de calcul des bonus-malus, le malus sera augmenté de 12 % ou 25 % selon le degré de responsabilité de l’assuré. Un conducteur en situation de malus, et donc à risque aggravé, peut ainsi revenir à un profil standard en ayant une bonne conduite. En effet, à chaque année passée sans avoir causé de sinistre, le malus diminue de 5 %.

Le respect des échéances, soit le paiement des primes permet également de revenir parmi les profils standards. Il existe, pour ce type de conducteur, des assureurs spécialisés en assurance auto risques aggravés afin de prendre en charge tous les conducteurs risques aggravés au même titre qu’un conducteur standard.

ZOOM NETVOX    

Lorsqu’un conducteur est testé positif lors d’un contrôle d’alcoolémie ou de stupéfiants, il s’expose à des poursuites judiciaires mais aussi à des répercussions sur son contrat d’assurance. Dans ces conditions, l’automobiliste se verra attribuer un malus et son assureur peut même se réserver le droit de rompre le contrat d’assurance.

Mais pas de panique, chez NetVox nous avons la solution pour chaque profils de conducteurs malussés même ceux avec des antécédents d’alcoolémie et de stupéfiants ! Pour ces automobilistes, NetVox, spécialiste de l’assurance Auto Risques Aggravés, propose des offres personnalisées et modulables grâce à une large gamme de produits.  L’assurance Auto Risques Aggravées NetVox permet aussi à chacun de bénéficier au même titre qu’un conducteur avec bonus, de garanties et protections solides.

Découvrez dès maintenant les offres dassurance Auto Risques Aggravés NetVox.