Dossier : les jeunes et les conduite – Budget auto

Communication Actualités Dossier : les jeunes et les conduite – Budget auto

Devenir jeune conducteur est une nouvelle étape dans la vie d’un jeune adulte. C’est la possibilité de se déplacer en voiture et d’acquérir ainsi une nouvelle liberté !

La liberté de se déplacer s’accompagne de quelques contraintes et de quelques obligations à appréhender.

Tout d’abord, la liberté a un coût. En effet, en France l’automobile représente le deuxième poste de dépenses annuel des foyers, après celles liées au logement. En moyenne, un foyer consacre 11%[1] de son budget total d’achat, aux dépenses en carburant et à l’entretien régulier de la voiture. Vous allez découvrir, dans ce dossier, toutes les dépenses liées à l’acquisition d’une voiture et au statut de jeunes conducteurs : des dépenses que vous devez connaître  avant de vous lancer dans ce nouveau projet !

Être jeune conducteur, quel budget ?

Vous avez tout juste 18 ans, ou un peu plus ? L’une de vos principales préoccupations est alors sans doute le passage de votre permis de conduire et l’achat de votre première voiture. Avoir enfin la liberté de tous ses déplacements… Un beau projet en perspective ! Mais pour que le rêve ne se transforme pas en déception, mieux vaut connaître les dépenses avant de le commencer. En effet, devenir jeune conducteur s’accompagne de l’achat d’un véhicule, de son entretien, des dépenses liées au carburant, là la solution de garage, le péage et l’assurance auto. Nous vous détaillons toutes ces dépenses dans le dossier suivant. Mais avant tout, il faut passer votre permis de conduire !

Le permis de conduire

En moyenne, en France, le permis de conduire coûte 1 300 €[1]. Il représente environ 18% de votre budget de jeune conducteur. Ce tarif comprend l’apprentissage et le passage à l’examen théorique du Code la Route ainsi que la formation à la pratique.

Afin de vous préparer à l’examen théorique du Code de la Route, vous vous rendez dans votre auto-école où vous répondez aux questions posées dans les mêmes conditions qu’à l’examen. Souvent, les heures de préparation à cet examen sont illimitées dans les auto-écoles. En plus, certaines auto-écoles délivrent un livre ou des accès sur un site Internet qui vous permettent de vous préparer depuis chez vous.

Pour obtenir votre Code de la Route, il vous faut faire 5 fautes maximum le jour de l’examen.

Le processus est différent pour la préparation à votre examen pratique du permis de conduire. Vous choisissez un forfait de 20 heures d’entraînement, qui est en général le forfait minimum. Puis, si vous n’êtes pas suffisamment prêt, vous pouvez ajouter des heures à votre forfait. Certaines auto-écoles proposent des forfaits de 10h en complément. Ainsi, vous bénéficiez d’un tarif forfaitaire et payez vos heures moins chères. Sinon, vous pouvez opter pour l’ajout du nombre d’heures que vous souhaitez en payant le tarif horaire de base.

Enfin, certaines auto-écoles vous proposent des heures de conduite sur simulateur de conduite. Pour d’autres, le simulateur leur permet simplement des tester votre niveau lors de votre inscription pour savoir quel forfait vous devez choisir.

Zoom : le permis probatoire

A l’obtention de votre permis de conduire, vous êtes en période de permis probatoire. En d’autres termes, vous êtes un jeune conducteur. Vous ne possédez que 6 points sur votre permis de conduire au lieu de 12. Pendant 3 ans, vous avez des obligations à respecter. Par exemple, lorsqu’une route est limitée à 130 km/h, vous devez rouler à 110 km/h. Il en est de même pour une route limitée à 110 km/h où votre vitesse ne devra pas excéder 100 km/h. Et sur une route limitée à 90 km/h, ce sont 80 km/h qui sont autorisés dans votre condition.

Pendant ces 3 années de permis probatoire, chaque année, 2 points de plus sont ajoutés à votre permis à points jusqu’à atteindre ainsi  12 points. Ceci dans le cas où vous n’avez commis aucune infraction ou aucun délit durant votre période de permis probatoire.

Notez qu’en cas de perte de points en période probatoire, la récupération progressive annuelle s’interrompt, le délai probatoire est alors remis à zéro. Vous devez attendre 3 nouvelles années sans infraction pour obtenir un permis à 12 points. Néanmoins, la récupération de points automatique correspondant à l’infraction s’applique lorsque le conducteur ne commet plus de contravention ou de délit pendant un délai donné.

L’achat de votre véhicule

Certains jeunes voient leurs parents prendre en charge cette dépense, ou encore, disposer à leur guise du véhicule familial. Dans ce contexte, l’achat du véhicule n’aura pas d’impact sur votre budget. Mais si vous n’êtes pas dans ce cas, notez que l’acquisition d’un véhicule pour disposer librement de ce fameux ancien papier rose, a un coût !

En tant que jeune conducteur, l’achat de votre véhicule représentera environ 40%[2] de votre budget, en fonction du véhicule que vous allez acheter. La majorité des jeunes conducteurs se tourne vers l’option du véhicule d’occasion, moins coûteuse, et qui répond davantage au manque d’expérience sur la route des jeunes conducteurs. En moyenne, pour un véhicule d’occasion en bon état, standard, comme une Clio Essence qui date d’une dizaine d’années et a parcouru aux alentours de 150 000 km, il vous faudra débourser 2800€[3].

Certains jeunes peuvent opter pour des véhicules, neufs, plus puissants et donc plus onéreux, ce qui à l’évidence aura un impact non négligeable sur votre budget et de facto dans la part dans votre budget, qui pourra avoisiner les 50%[4].

Acquérir est la première étape, mais l’achat ou la mise à disposition d’un véhicule nécessite aussi de l’entretenir.

L’entretien

L’entretien de votre véhicule représente en moyenne 17% de votre budget. On retrouve le contrôle technique, la vidange, les réparations techniques etc. qui représentent un budget de 900€ par an environ. Plus votre véhicule est âgé et plus ce coût sera élevé. Et plus vous roulez et plus ce coût est susceptible d’être important.

Parmi les contrôles et les vérifications à effectuer vous-même pour le bon fonctionnement de votre véhicule on retrouve :

  • Le niveau d’huile du moteur qu’il faut refaire en cas de besoin.
  • La pression de vos pneus qu’il faut vérifier une fois tous les 1000 km.
  • Les freins que vous vérifiez dès que vous conduisez en étant attentif aux bruits, aux vibrations dans la pédale et dans le volant et aux distances de freinage.
  • Les amortisseurs que vous devez vérifier tous les 20 000 km ou une fois par an. Pensez à les faire contrôler par un professionnel régulièrement.

Parmi les éléments à entretenir et/ou nettoyer vous-même, on retrouve :

  • La batterie de votre véhicule que vous devez charger si vous ne roulez pendant une longue période. Pour cela, vous utilisez un chargeur de maintien de charge.
  • Le filtre à particule que vous devez nettoyer une fois par an. Pour ce faire, vous versez du nettoyant filtre à particule dans votre réservoir. Vous ajoutez une quarantaine de litres de carburant et vous roulez normalement.
  • La climatisation que vous devez, été comme hiver, utiliser au moins 10 minutes toutes les deux semaines.
  • La carrosserie pour laquelle vous utilisez des produits spécifiques pour les automobiles qui lustrent, lavent et rénovent votre véhicule.
  • L’intérieur de votre véhicule que vous nettoyez avec des produits spécifiques qui désincrustent la saleté sans que vous ayez nécessairement à les rincer.
  • Les optiques de vos phares qui ternissent avec le temps à cause des UV. Une insuffisance lumineuse peut entraîner un refus au contrôle technique.

Parmi les interventions qui nécessitent l’action d’un professionnel on retrouve la révision et le contrôle technique. La révision automobile est une opération d’entretien indispensable pour garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre véhicule. La fréquence des révisions est indiquée dans le carnet d’entretien fourni avec la voiture. Effectuer les révisions n’est pas une obligation légale mais fortement recommandée. En effet, en cas d’accident, votre assurance auto jeunes conducteurs peut refuser de vous indemniser si vous n’avez pas fait assez de révisions.

En général, un forfait révision comprend :

  • la vidange et le changement du filtre à huile ;
  • le changement du filtre à habitacle et du filtre de la climatisation automatique ;
  • la vérification et la mise à niveau des différents liquides
  • le contrôle des différents organes tels que les éclairages, les freins etc.

Ce forfait coûte environ 130€[5].

A la différence de la révision, le contrôle technique est une obligation légale. Son objectif est de s’assurer que votre véhicule ne constitue pas un danger pour la sécurité routière. Pour un véhicule neuf, vous devez prévoir le contrôle technique de votre véhicule dans les 6 mois qui précèdent son quatrième anniversaire de mise en circulation puis tous les deux ans. Pour un véhicule de plus de quatre ans, vous devez prévoir le contrôle technique du véhicule tous les deux ans.

Le contrôle technique d’un véhicule coûte aux alentours de 90€ contre 135€[6] d’amende si vous ne le faites pas et que vous vous faites contrôler !

 

Votre voiture ainsi entretenue, pour rouler, il vous faut aussi prévoir un budget sur le poste carburant !

Le carburant

Le carburant de votre véhicule représente environ 10,5%[7] de votre budget soit 725€ par an. Cette part varie évidemment en fonction du nombre de kilomètres que vous parcourez par année.  Un petit rouleur dépensera beaucoup moins que quelqu’un qui roule matin et soir pour aller au travail. Par exemple si vous parcourez 23 km matin et soir pour aller au travail et que vous travaillez 230 jours par an, votre budget carburant par an sera de 1036€[8].

Il existe deux types de carburants classiques : l’essence et le gazole. On retrouve plusieurs types d’essence qui correspondent à des véhicules particuliers :

  • Le sans plomb 98 qui correspond à tous les véhicules essence et coûte environ 1,35€/litre
  • Le sans plomb 95 qui correspond à tous les véhicules essence produits après juillet 1991 et coûte environ 1,29€/litre
  • Le sans plomb 95-E10 qui correspond à la plupart des véhicules essence produits après 2000 qui coûte environ 1,27€/litre

Le gazole, quant à lui, correspond à l’ensemble des véhicules diesel. Il coûte environ 1,23€ par litre.

Zoom sur les véhicules électriques

Comme celui d’une voiture qui fonctionne au carburant, le prix de la voiture électrique varie entre 5000€ environ et 30 000€ voire plus. Le tarif varie selon l’état du véhicule que vous acquerriez, neuf ou d’occasion. Il varie aussi en fonction de l’autonomie de la voiture. Cette autonomie peut être de 190 km et peut aller jusqu’à 600 km !

Très en vogue, les voitures électriques sont quant à elles soumises à la charge de la batterie, qui n’a pas fini d’évoluer. A l’heure actuelle, le temps de charge varie considérablement selon le mode de chargement que vous choisissez :

  • De 8 à 10 heures si vous rechargez votre véhicule via une prise de courant domestique.
  • De 4 à 6 heures avec une borne de recharge. C’est la solution la plus courante et la plus économique. La pose de la borne de recharge peut se faire chez vous pour un budget de 300€ à 1000€.
  • D‘environ 1 heure dans une entreprise qui peut faire installer des raccordements plus puissants.
  • De 30 minutes dans une station-service qui dispose d’une borne très puissante.

 

Le garage et le péage

Enfin, le garage et les péages autoroutiers représentent une part du budget qui varie considérablement en fonction de votre mode de vie. Ils peuvent représenter jusqu’à 15%[9] de votre budget auto !

En effet, un jeune qui habite à la campagne pourra stationner son véhicule devant sa maison sans avoir à payer le stationnement. En revanche, un jeune conducteur qui habite en ville devra, parfois, louer une place dans un garage ou payer le stationnement.

Certains jeunes conducteurs pourront stationner leur véhicule gratuitement pendant qu’ils sont au travail. D’autres, au contraire, devront, là encore, payer le stationnement ou louer une place de parking.

Concernant le péage autoroutier, votre engouement pour les excursions en voiture et les week-ends en France ou à l’étranger déterminera sa part dans votre budget auto.

Votre voiture prête à rouler et à vous emmener en week-end, il vous faut tout de même prévoir un budget pour votre assurance auto jeunes conducteurs. Soyez bien protégé pour rouler l’esprit tranquille !

L’assurance auto jeunes conducteurs

Votre assurance auto jeunes conducteurs représente une part de votre budget non-négligeable d’environ 10%[10] de votre budget auto. Comme n’importe quel automobiliste, un jeune conducteur a l’obligation de souscrire à une offre d’assurance auto. Ainsi, il est couvert et indemnisé en cas de sinistre.

Comme en tant que jeune conducteur vous n’êtes pas expérimenté, le tarif de votre assurance sera plus élevé que celui d’un conducteur au profil « standard ». En effet, vous n’avez avez encore eu l’occasion d’acquérir un bonus automobile.

Le bonus et le malus auto vous récompense, ou vous pénalise selon votre conduite. Leur calcul se fait selon votre historique de l’année précédente. On parle alors de coefficient bonus-malus qui s’échelonne entre 0,50 et 3,50. En tant que jeune conducteur qui souscrivez sans doute à votre première assurance auto jeunes conducteurs, votre coefficient bonus-malus est par conséquent égal à 1.

Tant que vous n’êtes responsable d’aucun sinistre, vous recevez un bonus en guise de récompense. Ainsi votre tarif d’assurance auto jeunes conducteurs est réduit. Et si vous êtes responsable d’un sinistre votre bonus se voit réduit. Vous pouvez même être en situation de malus. Et à chaque sinistre responsable, le tarif de votre assurance auto jeunes conducteurs augmente.

[1] Selon Younited-credit.com : Dépenses annuelles des ménages pour leur automobile : les principaux chiffres

[2] Selon lejeuneconducteur.com : Quel budget auto prévoir ?

[3] Selon le site de mise en relation La Centrale

[4] Selon lejeuneconducteur.com : Quel budget auto prévoir ?

[5] Selon Motorcraft : que comprend la révision automobile ?

[6] Selon Motorcraft : que comprend la révision automobile ?

[7] Calcul fait en s’inspirant de lejeuneconducteur.com : Quel budget auto prévoir ?

[8] Selon calculis.net : Calculer le coût d’un trajet en voiture.

[9] Calcul fait en s’inspirant de lejeuneconducteur.com : Quel budget auto prévoir ?

[10] Calcul fait en s’inspirant de lejeuneconducteur.com : Quel budget auto prévoir ?

Découvrez l'offre assurance auto jeunes conducteurs

Découvrez l’assurance auto jeunes conducteurs NetVox où les jeunes conducteurs bénéficient d’une offre d’assurance avec des garanties complètes à un prix ultra compétitif dès la souscription du contrat et d’un coaching personnalisé pour améliorer leur comportement sur la route.